So my art’s too feminine for you (Autoportrait en Doberwoman)

So my art’s too feminine for you (Autoportrait en Doberwoman)

* Alors comme ça, mon art est trop féminin pour vous

Mixed media, résine

Tirage limité à 8 exemplaires numérotés et signés

Hauteur 12 cm

Cette pièce est venue en réaction au commentaire d’un galeriste qui me faisait remarquer que mon art était trop “féminin” pour lui. Ce que je fais n’a généralement rien de féminin. D’où le tampon ensanglanté au bout du pistolet à bouchon, et aussi on peut observer, en se penchant pour regarder sous la jupe de schoolgirl, un autre détail graphique qui peut renverser les clichés sur la féminité comme objet de fantasme. C’est l’identité d’artiste, et même d’être humain, qui passe dans ma perspective bien avant celle du genre, qui elle m’est très secondaire.

Mon équipement quotidien à l’atelier comporte une tenue de chantier, des protections adaptées et des chaussures de sécurité. Mes gestes techniques sont également adaptés à ce que je dois réaliser, il y a de la manutention, une notion d’effort physique (découper des blocs à la tronçonneuse, porter des charges, utiliser des outils spécifiques) qui sont davantage l’apanage traditionnel des gestuelles dites masculines.

Il y a une forme de machisme dans le monde de l’art, comme dans tous les milieux, dont j’ai pu observer les manifestations et les effets. En dehors de la question même d’un combat ou d’une forme de revendication, je pense que nous devons arriver à fonctionner ensemble par delà les questions de genre, sans les évacuer pour autant, mais que ce qui nous réunit est la notion d’Humanité, qui reste performative car c’est à nous de la réaliser à chaque instant.

650,00 

error: Contenu protégé