Our Time is up

Our Time is Up (Notre temps est écoulé), est une série de pièces en rapport avec ce que nous faisons du temps qu’il nous reste à vivre, et plus précisément nos choix de vie ou notre rapport à des questions fondamentales comme notre positionnement identitaire, ou ce que nous souhaiterions pour notre société.

 

…Like my own

* …Comme le mien

Mixed media, résine

Hauteur 120 cm

…Comme le mien est une sculpture de la panthère rose enfant soldat, aux proportions d’un enfant d’une dizaine d’années. Ce projet traite de la situation des enfants soldats, qui sont souvent raptés à leurs familles, drogués et envoyés au front en première ligne pour se battre. Ce sont des situations qui se produisent généralement dans des pays non occidentaux, ou les enfants ont différentes couleurs de peau, et en reprenant la panthère rose qui a cette couleur de peau plutôt occidentale, l’idée était d’interroger  les occidentaux que nous sommes face à l’intolérable, de se demander “Et si cet enfant, c’était le mien…”

So my art’s too feminine for you

* Alors comme ça, mon art est trop féminin pour vous

Mixed media, résine

Tirage limité à 8 exemplaires numérotés et signés

Hauteur 12 cm

Cette pièce est venue en réaction au commentaire d’un galeriste qui me faisait remarquer que mon art était trop “féminin” pour lui. Ce que je fais n’a généralement rien de féminin. D’où le tampon ensanglanté au bout du pistolet à bouchon, et aussi on peut observer, en se penchant pour regarder sous la jupe de schoolgirl, un autre détail graphique qui peut renverser les clichés sur la féminité comme objet de fantasme. C’est l’identité d’artiste, et même d’être humain, qui passe dans ma perspective bien avant celle du genre, qui elle m’est très secondaire.

Mon équipement comporte une tenue de chantier, des protections adaptées et des chaussures de sécurité. Mes gestes techniques sont également adaptés à ce que je dois réaliser, il y a de la manutention, une notion d’effort physique (découper des blocs à la tronçnneuse par exemple) qui sont davantage l’apanage traditionnel de gestuelles dites masculines.

Il y a une forme de machisme dans le monde de l’art, comme dans tous les milieux, dont j’ai pu observer les manifestations et les effets. Bien en dehors de la question d’un combat ou d’une revendication, je pense que nous devons arriver à fonctionner ensemble par delà les questions de genre, sans les évacuer pour autant, mais que ce qui nous réunit est la notion d’Humanité, qui reste performative car c’est à nous de la réaliser à chaque instant.

Instant T, Tea Time

Mixed media, résine

Hauteur 2,40m

Un humain à tête de chien, et un autre à tête de chat, positionnés face-à-face en miroir, avec des armes à feu dans leurs mains, l’une braquée sur sa propre tempe, la deuxième pointée en direction de l’autre.

Nous nous trouvons ici dans une situation figée à un instant critique, arrêt sur image, un instant T, un « T » time. Juste avant qu’il ne se passe quelque chose, et parmi les pronostics plusieurs combinaisons mentales sont possibles sur ce qu’il risque de se passer.

Double référence à la statuaire antique et antithétique comme chien et chat, Instant T, Tea time parle de l’alter ego au sens de l’autre moi, à la fois semblable et différent. Si l’on se réfère à un processus d’identification à un groupe donné ( je me sens plus “chien”, je me sens plus “chat”, dit-on), l’idée serait que si l’on n’a pas le chien en face de nous pour nous dire que nous sommes chat, et inversement, et bien nous ne sommes plus rien, et tuer l’autre reviendrait à se supprimer soi-même.

Nous nous définissons dans l’alterité, quitte à être co-dépendants dans l’adversité, et avons donc un cruel besoin de l’autre, fût-il un ennemi, pour exister.

 

S.T.O.

Mixed media, résine

12 x 13 x 10 cm

Tirage limité à 8 exemplaires numérotés et signés

S.T.O. comme Service du Travail Obligatoire. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, beaucoup de Français ont dû aller travailler en Allemagne sans l’avoir choisi. Le castor est un animal totémique célèbre surtout reconnu pour ses qualités de grand travailleur. Il se cache ici derrière des piles de sacs de sable, pour ne pas aller travailler justement. Mais sa grande queue plate dépasse des sacs…

GINGERDEADMAN

Mixed media, résine

Pièce unique

Ce personnage en gâteau, le gingerbread man qui provient d’une multitude de réinterprétations d’un conte anglais du XVIème siècle, jusqu’à être immortalisé dans le film d’animation “Shrek” sous le patronyme de “Petit Biscuit”, est en train de passer un sale quart d’heure…Mais tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir!

Dans toutes les variations du contes, il se fait bouffer…Il y a un jeu de mots bien sûr dans le titre, “Gingerbread Man” devient “Gingerdead Man” annonçant son issue fatale comme dans les retables flamands représentant le Christ enfant tenant une grappe de raisin…qui sera bu sous forme de vin lors de la Cène “Ceci est mon sang”

MISS SNATCHIN’

Sculpture interactive

Mixed media, résine

Pièce unique

Une Pin Up Betty Mouse presque impassible, qui grignote son pop corn au cinéma.

A l’ère du consentement, est-ce que les invités et visiteurs de l’exposition  auront l’audace de lui voler quelques pop-corns?

Joseph

Mixed media, résine

Hauteur 120 cm

Collection particulière

Joseph nous parle des personnages un peu oubliés et secondaires sans lesquels il n’y aurait pourtant aucune histoire, car ils sont le pilier de tout support narratif. Dans l’histoire de Guillaume Tell, l’épisode de la pomme est fondamental, la possibilité du sacrifice du fils est également un thème récurrent à travers diverses mythologies.

Ici Joseph réactualisé dans notre contexte contemporain est représenté sous les traits d’un bébé phoque (quoi de plus fragile et innocent?), la pomme est devenue un flamby, et la flèche a été tirée non pas de face mais dans son dos. Il ne confronte donc pas son destin, il fait plutôt face au mur comme s’il était puni, potentiellement sacrifié à plusieurs titres, dont le sacrifice de l’oubli, et du faire-valoir. Le flamby qui aurait dû exploser au contact de la flèche est ici bien solide et a retenu le projectile dans sa trajectoire.

Halouf

Mixed media

Truie et parachute, échelle 1

Collection particulière

Cette pièce a vu le jour dans le contexte de l’après 11 septembre 2001 ; il s’agissait pour moi de réagir à un fait divers de la guerre d’Afghanistan. Préoccupés par l’opinion publique mondiale et souhaitant apporter un apaisement aux polémiques soulevées par cette guerre, des membres du gouvernement américain décidèrent de larguer quelques containers de vivres sur le sol afghan à titre d’opération humanitaire et en manière de lutte contre une famine atroce qui a à ce moment-là durait depuis 4 ans.

Un scandale survint de ce que ces caisses contenaient des boîtes de conserve avec de la viande de porc, aliment habituellement peu prisé des populations musulmanes. Mais ici dans un contexte de survie vitale, où la nourriture est nécessaire. L’humour noir involontaire de cette situation et la maladresse déployée lors de cette opération démagogique m’avait très sérieusement interpellée sur la nécessité de mettre en place un dispositif transcendant cette incongruité du cochon avec le peuple afghan.

Dans le monde arabe on qualifie parfois les occidentaux de « Halouf » (cochon), car consommateurs de porc. D’où le Halouf /GI américain parachuté ici dans l’espace d’exposition. Mais la truie volante souhaite également reprendre son envol par elle-même, elle fait lien avec une forme de poésie qui va de Mary Poppins aux mangas japonais ; elle est fortement liée à l’imagerie d’un monde pacifique, d’un rêve dans lequel un petit cochon volant incarnerait le compagnon de route des enfants.

Lascar Playmob..

Mixed media, résine

Pièce unique

 

Suivez l'actualité en temps réel sur Instagram et Facebook

Bio
error: Contenu protégé